Disparition de l’espace public

J’en ai parlé un peu par la bande dans ma note du 21 octobre 2007 Je n’aime pas les chiens, mais notre société s’est engagée dans la destruction systématique des espaces publics. Ce n’est pas nouveau, mais certaines nouvelles tendances me troublent.

D’abord une expérience personnelle : Je suis dans le métro de Montréal, dans un des longs couloirs de la station Berri, un musicien joue une belle chanson avec une flûte des Andes et une de ses petites guitares utilisées dans la musique sud-américaine.

Mais une étrange stridulance m’empèche d’apprécier la musique. Semblant venir d’un peu plus haut, je lève les yeux et je vois une série de petits haut-parleurs qui émettent ce bruit irritant au plus haut point. Je réalise qu’il s’agit de la dernière trouvaille technocratique pour chasser les personnes qui flânent. Dans les jours qui ont suivi, j’ai réalisé qu’il y en a aussi aux stations McGill et Lionel-Groulx.

ERRATUM (2008-12-13)
Bon finalement, ce que j’avais pris pour un système anti-flâneur est en fait le nouveau système de haut-parleurs du métro.
Veuillez m’en excuser.


Dans le même ordre d’idée, mais de l’autre côté de la terre, là ce sont des citoyens agissant en vigilantes (site en japonais), habillés avec de faux uniformes, qui, à force de coups de sifflets et d’intimidations, chassent les jeunes des zones commerciales.

Source : The Shibuya Center-Gai Patrol: Keeping Shibuya Clean Through Intimidation sur Japan Probe
Via Uniformed volunteers patrol Tokyo streets to intimidate people hanging out sur BoingBoing.

Les commentaires sont fermés.