Pôv’ banques

Lu dans La Presse :

Les temps sont durs pour les banques

Économie au ralenti, hausse des provisions pour mauvais prêts, atrophie des marchés d’investissement et autres pertes liées à la crise du crédit. Voilà autant de facteurs qui annoncent des bénéfices en baisse de plusieurs points de pourcentage pour le troisième trimestre consécutif.

Les temps sont durs ? Vraiment ?
Leurs profits n’augmentent pas autant qu’ils le voudraient. Bou hou !

Les commentaires sont fermés.