LA PLUS MORALE DU MONDE

J’ai reçu ceci via le Réseau d’Entraide Zapatiste Officieux :

L’image ternie de l’armée israélienne après la guerre de Gaza

L’armée israélienne rejette les accusations de crimes de guerre à Gaza. «L’armée israélienne est la plus morale du monde», n’a pas hésité à dire Ehoud Barak, ministre de la défense d’Israël dans le gouvernement sortant.

Il aura fallu que la presse israélienne publie les témoignages de soldats pour que les autorités militaires réagissent. Jusqu’à présent, les nombreux récits des victimes à Gaza et les dénonciations des organisations de défense des droits de l’homme n’avaient ému ni l’armée ni le public israélien, qui a largement soutenu ce conflit. Aujourd’hui, le citoyen israélien a du mal à s’interroger sur les dérives de son armée, qui a causé la mort de 1 417 personnes, dont 926 civils, parmi lesquels 313 mineurs.

Au fur et à mesure que les langues se délient, il apparaît de plus en plus clairement que Tsahal n’a pas respecté les règles les plus élémentaires de la guerre en procédant à des pilonnages intensifs des zones civiles, en utilisant des bombes au phosphore, en rasant plus de 4 000 maisons, en réduisant l’infrastructure économique, en utilisant sa puissance de feu pour tenter d’éviter toute perte dans ses rangs.

Il n’était pas question de prendre le moindre risque, afin d’éviter aussi les menaces d’enlèvement de soldats. C’est pourquoi des oliveraies, des cultures, des quartiers ont été rasés au sol. Le moindre mouvement était suspect. La moindre présence constituait une menace. Les ambulances n’ont pu avoir accès à des blessés, qui sont morts vidés de leur sang. Des familles ont été séquestrées pendant plusieurs jours sans eau et sans nourriture. Seize secouristes ont été tués et 34 établissements médicaux ont été attaqués, selon le rapport de l’ONG, Médecins pour les Droits de l’Homme (PHR).

Ces crimes ne sont pas des accidents. Ils sont le résultat d’une stratégie militaire planifiée, révélée par un commandant de compagnie donnant des brèves consignes à ses soldats. Selon la chaîne de télévision israélienne Channel 10 News, il a déclaré, «Je veux de l’agressivité. S’il y a des doutes sur les occupants d’une maison, on la bombarde. Si un bâtiment est suspect, on le détruit».

Voilà, en bref , le vrai visage de «l’armée la plus morale du monde»!

Adapté de l’article L’image ternie de Tsahal après la guerre de Gaza, par Michel Bôle-Richard, publié par le Monde du 26 mars 2009.

Distribué par Palestiniens et Juifs Unis.

Reblog this post [with Zemanta]